🔴 ▶▶ HISTOIRE : LA PRÉSENCE TURQUE EN ALGÉRIE

L'adhésion à l'Empire ottoman (1519-1521) ----) Appelés par les habitants d'Alger, les frères Arudj et Khayr ad-Din dits "Barbe-Rousse" débarquent à Jijel en 1514 et font de la ville leur base arrière pour organiser la lutte contre les Espagnols chrétiens qui avaient occupé par la force plusieurs villes de la côte algérienne, et depuis Jijel, ils recrutèrent les soldats et préparèrent les munitions et les armées avec lesquels ils attaquèrent les Espagnols à Béjaia en 1512. Les frères prennent Alger en 1516, à la tête de 5 000 kabyles, 1 500 turcs, suivis de 800 arquebustiers, et d’une flotte de 16 galiotes. Les Algérois font un accueil triomphal à Arudj. Ainsi, il devient maître de la ville après avoir fait assassiner l'émir Salim at-Toumi qui avait intrigué avec les Espagnols et sa tribu pour se débarrasser des pirates. Il repousse d’Alger une expédition espagnole. Il organise l’administration de la ville dont il renforce le système de défense en construisant des fortifications. Il conquiert tout l’arrière-pays et l’Ouest algérien : la Mitidja, le Chelif, le Titteri, le Dahra, l’Ouarsenis. En 1518, au retour d’une expédition contre le souverain zianide Abou Hammou, il est tué à Rio Salado (El Malah), défait par les Espagnols. Kheireddine Barberousse est proclamé « sultan d'Alger » ; entre la fin octobre et le début novembre 1519, une assemblée composée de notables algérois et d'oulémas charge une délégation de soumettre au sultan ottoman Sélim Ier, une proposition de rattachement de l'Algérie à l'Empire ottoman. En effet, à la suite de la tentative de l'Empire espagnol de prendre Alger en 1518, Kheireddine Barberousse prend conscience de la nécessité de s'appuyer sur l'aide ottomane. Il est par ailleurs en difficulté sur le plan intérieur avec le retournement d'alliance du royaume de Koukou qui joint ses forces aux Hafsides pour lui infliger une sévère défaite sur l'oued Isser en 1519 et une lourde défaite face aux Zianides et aux Espagnols dans l'Ouest. La perte de ces divers appuis sur le plan intérieur débouche sur la nécessité d'un appui « extérieur » (les Ottomans) pour maintenir ses possessions autour d'Alger. La délégation se charge de faire comprendre l'importance stratégique d'Alger en Méditerranée occidentale au sultan ottoman et de reconnaître sa suzeraineté. Kheireddine Barberousse est alors nommé beylerbey (équivalent d'émir). Le rôle important de la flotte de la régence dans les campagnes maritimes ottomanes et cette adhésion volontaire donnent un caractère particulier aux relations entrer Alger et Istanbul. La régence est alors considérée non comme une simple province mais un « État d'Empire ». La proposition n'est à l'origine pas accueillie avec enthousiasme par Istanbul qui conçoit mal d'intégrer un territoire aussi lointain et aussi proche de l'Espagne à sa sphère d'influence. L'idée est même considérée comme périlleuse et ne sera acceptée définitivement que sous Soliman en 1521. Cet État fut très important aux yeux des Turcs, car il constituait le fer de lance de la puissance ottomane en Méditerranée occidentale

Vidbb

Vidbb.com is a free music search engine from youtube. Watch and download free mp3 and mp4 from youtube.
Vidbb.com indexes only links to video materials, which are public and free of charge at youtube.com. Administration Vidbb.com not endorse any user submission, and expressly disclaims any and all liability in connection with user submissions.